Logo Studio Développement Les Vikings Logo Studio Développement Les Vikings
icon-mail icon-phone
  • SEO et performances
  • Sécurité
  • Développement

Le CDN pour les nuls - Définition, explication, tarification

Hébergement
Hébergement
développeur logiciel
devéloppeur front
studio de développement
nouvelles technologies
objets connectés
IoT

Article publié le : 06/08/2021 et modifié le : 06/08/2021

cdn-global-reseau-diffusion-de-contenus.jpg

Un CDN est un "Content Delivery Network" - Réseau de Diffusion de Contenu. Avec ça, vous n'êtes pas plus avancés.
Le principe en une phrase : répartir le contenu de votre site sur plusieurs machines, au plus proche des utilisateurs finaux, pour améliorer les capacités en visiteurs et les temps de chargement.

Sommaire de l'article : 

  1. Définition du CDN
  2. Pourquoi et dans quels cas recourir à un CDN
  3. Tarifs

 

1 - CDN : Définition 

 

A - Résumé

Comme dit dans l'introduction, il s'agit d'un Réseau de Diffusion de Contenu / Content Delivery Network.
Le principe en quatre points : 

  • Multiplier des machines sur lesquelles votre site sera chargé
  • Ainsi, le contenu sera servi non par un seul serveur, mais plusieurs
  • Ces machines seront localisées à des endroits variés de manière à se rapprocher au plus possible de l'utilisateur final,
  • Diminuant ainsi la charge par machine et permettant un chargement plus rapide

Pour un site à forte audience, c'est une obligation. Pour un site opérant régulièrement des opérations de communication et avec des pics de trafic, c'est fortement recommandé.

Plus de la moitié du contenu diffusé sur internet passe par des CDN.
Et des pages sur internet, il y en aurait plus de 130 000 milliards indexées par Google.
Impossible de concevoir un tel volume.
Pour se faire une idée, notre galaxie contient entre 200 et 400 milliards d'étoiles. C'est dit.

Imaginez un site générant 10 000 visiteurs / jour - c'est plus fréquent qu'on ne le croit.
Maintenant, imaginez qu'une seule machine doit répondre à chaque requête.
Ou imaginez que des centaines de machines sont réparties partout dans le monde pour fournir les images, vidéos, textes, etc. à ces internautes.
On imagine facilement qu'une machine dimensionnée pour 10 000 aura du mal à encaisser 50 000. Avec un CDN, ces pics sont lissés et les performances de la machine sont moins sollicitées.

Vous êtes plus visuels ?
Une image vaut mille mots :
[ Source : Wikipédia]

B - Principe technique de fonctionnement

Un CDN est donc un réseau de machines.
Le fonctionnement d'un CDN est un fonctionnement en cloud, son rôle est - à l'instar d'un hébergement cloud - de faire faire des économies : vous n'allez pas prévoir votre infrastructure en fonction des pics, mais en fonction d'une moyenne. 
Avoir une qualité d'accès à la plateforme en ligne toujours excellente malgré les pics (soldes sur un site e-commerce, élections sur un site d'actualité, etc.)


Nous trouverons deux types de machines : 

  1. Serveur d'hébergement : le serveur d'origine (peuvent être plusieurs)
    Pour diffuser le contenu dans le réseau
  2. Les serveurs miroirs
    Ils répliqueront le contenu et le mettront en cache
    Ils formeront le réseau POP - Points Of Presence / Points De Présence, à travers le monde

Le cheminement de l'utilisateur à la ressource est assez simple :

  1. À chaque requête, le CDN détermine le serveur le mieux placé pour répondre à la requête
  2. Le serveur sélectionné répond à la requête en retournant le fichier demandé, préalablement mis en cache pour plus de performances
  3. Si le fichier n'est pas présent sur le serveur, le CDN va le chercher sur les autres serveurs du réseau et le sert s'il est trouvé
  4. Si le fichier n'est présent sur aucun serveur du CDN, il sera renvoyé depuis le serveur d'origine puis enregistré sur le CDN pour de futures requêtes

Tout simplement ! "Simplement", ouais ! :)

 

2 - Pourquoi et dans quels cas recourir à un CDN

Tous les sites peuvent recourir à un CDN. Nous le recommandons d'ailleurs.
Comme abordé dans un autre article dédié à la performance technique des sites internet, la vitesse de chargement est aujourd'hui un point clé d'un site rentable [visibilité + conversion]

Sans ergoter sur la loi de Moore*, l'utilisation massive et en augmentation de contenus numériques aux technologies de plus en plus avancées entraîne nécessairement des complexités physiques : bande-passante, puissance de calcul, etc.

* Théorie de 1965 : doublement de la puissance matérielle tous les deux ans jusqu'en 2015. 2015 est passé, il faut donc optimiser ailleurs car le matériel ne suit plus à coût constant. L'article Wikipédia sur le sujet est bien fait : https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Moore
 

A - Forte audience

Le premier cas est le plus évident : recourir à un CDN est important lorsque vous avez un support avec une forte audience, qui sera souvent par pics et largement diffusée géographiquement.

En répartissant la charge, cela permet de lisser les pics - qui sont le premier problème - et permettra de servir du contenu plus rapidement en étant au plus proche de l'utilisateur final.

C'est l'intérêt le plus connu du CDN.
 

B - Vidéo

Le streaming vidéo est le contenu par excellence coûteux en bande-passante et très massivement utilisé.
L'utilisation d'un réseau de diffusion permettra de servir des vidéos en consommant moins d'énergie, à un plus grand nombre de personnes, avec une plus grande fluidité.
La plupart des CDN ont d'ailleurs des solutions spécifiques à la vidéo (encodages, multi-formats, packaging, etc.)


C - Applicatif

Utilisation plus complexe pour le grand public - mais plus en lien avec la loi de Moore suscitée, les CDN permettent de faire plus que de la mise en cache de contenu statique.
Certains CDN permettent d'accélérer la diffusion du contenu dynamique et de distribuer ce contenu à certains utilisateurs de manière spécifique. Avec, par exemple, des connexions persistantes entre le serveur d'origine et ses miroirs.

Point trop n'en faut, passons au dernier point - non le moindre.


D - Piratages

Un CDN aura une véritable vocation de sécurisation de votre infrastructure.

Un type d'attaque très répandu est l'attaque par DDoS (voir notre article sur le sujet) , attaque classique mais extrêmement pénalisante pour les entreprises qui la subissent.
D'après lebigdata.fr, plus de la moitié des entreprises interrogées lors d'une enquête ont subi plusieurs attaques par DDoS, avec en moyenne une interruption de service de 12h.

Ces attaques sont fortement mitigées par l'emploi d'un CDN : la puissance nécessaire pour que l'attaque soit efficace devient si importante que les pirates abandonnent souvent l'attaque.

De plus, la plupart des CDN intègrent d'ailleurs gratuitement des fonctions de bouclier sur leurs serveurs miroirs.
Et enfin, un pare-feu applicatif additionnel (nldr : additionnel à celui déjà en place sur les hébergements Vikings Technologies), capable de filtrer le trafic, vient parfaire le tableau.

En théorie, en combinant un de nos hébergements avec une solution CDN paramétrée par nos soins, vous serez quasiment à l'abri d'une attaque par DDoS.
Quasiment ? Habitude de technicien pragmatique. Le risque 0 n'existe pas et les technologies évoluent.

3 - Tarifs

Distinguer hébergeur de fournisseur CDN

L'hébergeur sera la société en charge de votre site internet.
Sa sauvegarde, son maintien en conditions opérationnelles, les évolutions côté serveur - voire côté site si vous avez un hébergeur de qualité comme Vikings Technologies !

C'est souvent l'hébergeur qui sera en charge du choix et de la gestion du CDN.
En tout cas, c'est ainsi que nous procédons chez Les Vikings.
En fonction des besoins et des budgets, la solution CDN à choisir ne sera pas la même.

Des tarifs variables

En introduction, je me permets de préciser que chez Vikings Technologies, nous ne margeons pas sur les tarifs des CDN. Ils sont refacturés au prix coûtant; notre plus-value se fait sur le travail demandé et non la revente.

Les tarifs des solutions de CDN sont très variables. Nécessairement, ce sont de grosses sociétés, puisqu'il faut être capable de déployer des serveurs interconnectés partout dans le monde.

On en trouve plusieurs : OVH évidemment, Amazon CloudFront, CloudFlare ou Google Cloud CDN.

Le principal inconvénient ?
Les tarifs sont illisibles et imprévisibles.

Comme pour un cloud, la consommation se fait à l'utilisation. Les coûts sont donc possibles à estimer, mais impossible à prévoir. Dans la logique, plus vous aurez de visiteurs, plus cela coûtera cher mais plus vous aurez généré de CA.

Prenons l'exemple du Cloud CDN Google :

 

Nous avons donc une facture mensuelle de 44$.

Mais encore faut-il gérer précisément le remplissage et les sorties de cache, ainsi qu'estimer le volume de requêtes et enfin son poids moyen unitaire. D'un point de vue budgétaire : impossible à prédire sans avoir déjà du recul sur votre propre situation.

Egalement, ce type de solution nécessite une optimisation intelligente de votre code en amont, pour diminuer le coût de chaque requête. Investir dans du développement d'optimisation devient encore plus rentable.

Chez Vikings Technologies, le CDN de base est gratuit dans nos offres d'hébergement. Souvent, nous utilisons Cloudflare.
En fonction des besoins, nous pouvons aller jusqu'à des solutions très poussées mais qui peuvent également avoir un coût / data mensuel aléatoire.

Conclusion

Le principe même du CDN est intéressant ; amener un contenu numérique global physiquement au plus proche de l'internaute. On peut y voir quelque chose de cohérent avec la période actuelle, de moindre utilisation des réseaux, d'économies de données et de machines à la puissance limitée. Même de consommation locale, si on veut. 
Tout en étant au plus rapide pour servir un contenu, pour maximiser la conversion - l'internaute d'aujourd'hui est impatient.

Pour une société souhaitant vendre sur internet, surtout à l'international, le CDN est incontournable. A tout le moins dans sa version minimale - qui encore une fois ne coûte rien [du moins, quand on travaille avec Les Vikings !]

Si en revanche vous utilisez votre site à un niveau local et qu'il n'est pas un élément vivant de votre canal d'acquisition, le CDN ne vous apportera pas grand chose de plus qu'un bon hébergement.

Kévin, Directeur associé

co-Gérant chez Vikings Technologies, mon cœur est voué aux paradoxes. Amour de la Technologie et de l'Histoire (de 793 à 1805), passion de la gestion et du potager. Accessoirement, une expérience de plus de 10 ans dans le domaine du numérique. Ce qui implique que j'en sais assez pour reconnaître que j'ai tout à apprendre.